Aller le contenu

Month: avril 2015

Zéro déchet : le corps

brossage lynphatique à sec déodorant soapwalla

Corps

Savons à froid Saponaire
De très beaux savons à froids, fabriqués en France, sans huile de palme, majoritairement vegan. Un choix assez large. Dommage qu’il y ait un emballage de plastique biodégradable, quand même.

Brosse Hydrea pour brossage lymphatique
Alors, ce brossage aurait tout plein de vertus géniales dont je ne peux pas trop parler car je n’en ai pas été témoin. Mais une chose est sûre, ça décrasse. Les peaux mortes voltigent tels des flocons de neige (j’exagère à peine) et la peau est carrément plus douce, même aux endroits où l’on ne frotte pas. Une vidéo sur beauté pure détaille son utilisation pour les peaux acnéiques.

Déodorant Soapwalla
Je le trouve très sympa à appliquer, il dure suuuuper longtemps. Je crois que ça fait plusieurs années que je l’ai et il m’en reste encore pour plusieurs mois. Il marche bien.

Huiles de jojoba et de nigelle
De temps en temps, quand j’ai la peau trop sèche, j’en applique un peu. J’utilise l’huile de nigelle sur mes petites plaques d’eczéma. Je ne suis pas hyper convaincue par la chose.

Coupe-ongles, lime à ongles en verre et bâton de buis
Tous trois me servent à prendre soin de mes ongles.

Gant de crin
Je ne l’ai jamais utilisé, mais lorsque je l’ai vu chez mes parents, je l’ai ramené, au cas où.

cup menstruelle thermomètre basal

Intimité

Coupe menstruelle
On commence avec le plus glamour (quoiqu’avec ce qui va suivre, c’est pas sûr). Alternative pratique et beaucoup moins polluante que les serviettes ou tampons, la coupe menstruelle apporte aussi un confort et une sécurité que je n’avais pas connus auparavant. Si je ne devais conseiller qu’un seul achat, ce serait celui-là. Plus besoin d’aller acheter des protections en catastrophe, un gain de place dans la valise, cela évite aussi le moment de gêne quand on passe ses cinq boîtes de tampons +++ à la caisse. Elle a une durée de vie d’environ dix ans. On pourrait être effrayée par la bête et les multiples témoignages désespérés trouvés çà et là, mettant en garde contre le retrait soi-disant peu évident, mais le dressage de la bestiole est rapide. J’oublie parfois de l’enlever tellement elle sait se faire oublier. La couleur change au fil de temps. (J’utilise une Me Luna, modèle « boule », qui n’est pas le même modèle que celui de la photo, acheté en réserve.)

Thermomètre basal
J’en parlerai plus en détail très bientôt, et je vous invite très sincèrement à aller lire l’article, mais l’utilisation d’un thermomètre basal a quelque peu révolutionné ma vie. Après avoir pris la pilule pendant trop longtemps, j’ai décidé d’arrêter de me farcir d’hormones de synthèse et de revenir à une approche plus naturelle. La méthode des températures n’est pas un moyen de contraception, je précise bien. Cela permet de savoir à une personne dotée d’ovaires (avant, on aurait dit une femme, mais maintenant c’est devenu un peu plus compliqué) où elle se situe dans son cycle et donc de savoir si elle est potentiellement fertile. Cela peut servir de moyen de contraception lorsque c’est utilisé avec sérieux, mais aussi aider les couples désireux d’avoir un enfant. Quoi qu’il en soit, c’est vraiment un outil quasi indispensable pour apprendre à connaître son corps. Le modèle Medplus est assez pratique, avec une prise de température soit en Celsius, soit en Fahrenheit, une fonction réveil et fièvre. Il est également doté d’une mémoire, mais qui ne marche qu’avec les Celsius, alors que la prise de température est plus précise avec les Fahrenheit.

Préservatifs
Boudiouh le joli mot. Bah oui, faut quand même qu’on en parle, non ? Parce que tout le monde n’a pas forcément un partenaire régulier et qu’on n’a pas toujours envie d’attendre que les ovaires de Madame aient fini leur petit conciliabule pour passer aux choses sérieuses. (Ça, c’est quand on n’utilise la méthode symptothermique.) J’ai choisi la marque Sir Richard’s, d’abord pour le nom. Rien que pour le nom. Mais aussi parce qu’ils sont vegan, qu’ils ne contiennent pas de cochonneries (parabens et tout le tralala), que pour chaque préservatif acheté, ils en donnent un, et qu’ils sont engagés dans la lutte du SIDA. Ça fait quand même un paquet (de capotes) de bonnes raisons, vous ne trouvez pas ? ;)

Objectifs :
Je plutôt satisfaite d’avoir pu réduire à ce point les produits que j’utilise. J’aimerais trouver une alternative sans plastique aux savons (mais Franck Peiffer, de Gaiia, m’a gentiment proposé de retirer les emballages avant de me les envoyer. Ce n’est pas parfait comme service client, ça ?!) et essayer une recette maison pour le déodorant.

Et vous ? Quels sont vos produits fétiches ? Avez-vous réussi à adopter une routine zéro déchet ?

6 commentaires

Zéro déchet : le visage

aromazone tosowoog

Peau

Bon, je vais la jouer franc-jeu sur ce coup-là. Ma peau n’est pas parfaite. Ma peau est même l’antonyme du mot parfait. J’en parle bientôt. Ma routine n’en est toujours qu’à ses tous premiers tâtonnements, et c’est la rubrique qui risque de voir le plus de changements dans les mois à venir. Qu’à cela ne tienne, je vous en dis deux mots.

J’ai fait le choix d’une routine sans savon, car même les savons à froid ne lui réussissaient pas. Elle me tiraillait et devenait très sèche par endroits. J’ai préféré me fier aux conseils d’une naturopathe et arrêter l’utilisation du savon.

Huiles végétales de jojoba, de nigelle, d’argan et de ricin
L’huile de jojoba, alliée des peaux grasses, et de nigelle, utile en cas d’eczéma, me servent indifféremment pour nettoyer ma peau ou la nourrir. Celle d’argan sert à démaquiller les yeux. Celle de ricin, à fortifier et favoriser la pousse des cils et sourcils.

Eau florale de lavande
Je l’utilise le soir et le matin, après avoir appliqué de l’huile végétale. J’essuie le surplus avec un coton démaquillant et je remets une goutte d’huile végétale.

Rhassoul et argile
Je m’estime chanceuse car, ayant une maman très naturelle, je n’ai pas du tout été élevée dans l’idée qu’une femme devait se sentir mal si elle sortait sans maquillage. Il m’arrive parfois de me maquiller un peu plus, mais je m’arrête souvent à un simple coup de blush et un trait de crayon, quand j’y pense. Le rhassoul m’aide à démaquiller et nettoyer ma peau quand je lui fais subir quelque chose de plus lourd. Je me fais parfois des masques d’argile, mais je réserve son utilisation à des fins plus médicinales, en cas de coupure, brûlure, abcès…

Mini-gants et cotons démaquillants Anaé
J’aime beaucoup le format des mini-gants, beaucoup plus faciles d’utilisation. Ils me servent pour le démaquillage, mais aussi à nettoyer les coupures. Peut-être un peu rêches pour des peaux sensibles.

Brosse nettoyante S.O.S. pureté
Achetée du temps où j’utilisais du savon, je n’ai pas envie de m’en débarrasser pour plusieurs raisons. La première, c’est que je l’ai achetée pour qu’elle dure. Je n’exclus pas totalement de réintroduire du savon dans mon démaquillage. D’autre part, elle me sert à bien nettoyer les masques d’argile et de rhassoul.

Huiles essentielles
Je garde sous la main les huiles essentielles anti-bactériennes (tea tree, lavande fine), cicatrisantes (ciste ladanifère, carotte, encens oliban), mais également celles qui sont réputées pour leur action sur les troubles hormonaux (sauge sclarée, estragon) et celles qui font fuir les moustiques (citronnelle, mélange anti-moustique).

Aloe vera Pur Aloé
Je l’additionne à quelques gouttes d’huiles végétales pour hydrater la peau. Il peut me servir à discipliner mes sourcils.

siwak brush with bamboo homemade dentifrice

Hygiène buccale

Brosse à dents Brush with bamboo
Je suis ravie de pouvoir utiliser une brosse à dents un peu plus eco-friendly. J’ai mis plusieurs jours à m’habituer à la taille de la tête et à la sensation du bambou, ainsi qu’à son odeur, mais elle fait très bien son boulot et c’est quand même beaucoup plus joli qu’une vulgaire brosse à dents en plastique. (J’attends que la mienne soit fichue pour en faire une étiquette pour le potager… Je vais attendre longtemps !)

Dentifrice fait maison
Vous trouverez la recette ici. Très simple à faire, et il marche très bien.

Siwak
J’adore utiliser le siwak pour me laver les dents, en complément d’un brossage ou même lorsque j’ai la flemme. Cette alternative est moins connue, mais très efficace. Plus qu’un brossage traditionnel, d’ailleurs. Il suffit ensuite de le composter.

Bicarbonate de soude
Même si le dentifrice marche très bien, il arrive que les dents jaunissent un peu. C’est dans ces cas-là que j’utilise une petite cuillerée de bicarbonate. Tout le monde réagit différemment et je pense qu’il vaut mieux en espacer les utilisations, surtout si l’on ressent une petite gêne, ce qui n’est pas mon cas.

Maquillage

Je suis loin d’être une pro en maquillage, et je n’ai pas testé suffisamment de produits pour faire de vrais comparatifs, mais j’essaie de faire des choix de plus en plus responsables en matière de cosmétiques. Je vais finir un maximum de produits pour ne garder que le strict nécessaire.

maquillage minimaliste vegan couleur caramel rms beauty

Pinceaux
Je suis assez satisfaite de ces pinceaux en bambou Ecotools. Leurs poils sont synthétiques, et la marque semble relativement tournée vers l’écologie. J’avais pris le Starter set, et le pinceau pour appliquer le fond de teint a perdu tous ses poils sans que je puisse l’utiliser… Un peu dommage, mais vu que je n’utilise pas de fond de teint liquide, ça ne me gêne pas plus que ça. J’ai également un pinceau à liner, une brosse à cils et un tout petit applicateur en plus.

Fond de teint 
J’ai un fond de teint minéral Couleur Caramel mais cela coûte beaucoup trop cher pour que j’en rachète.

Blush et rouge à lèvres

J’aime beaucoup le format et les couleurs proposées par RMS beauty, ainsi que leur volonté de réduire le packaging. Le concept du cheek2lips me plaît énormément ((j’ai les modest et smile). Malheureusement, il y a de la cire d’abeille, et je n’en rachèterai pas. J’irai plutôt voir du côté de chez Zao Make Up.

Mascara, fards à paupière, crayon et kajal

Le mascara Ecco Bella est vegan et très facile à démaquiller. J’ai la palette Laid bare de chez Lily Lolo (vegan). J’utilise un crayon Honeybee Gardens, teinte Belgian chocolate, qui contient de la cire d’abeille, et il me reste un kajal noir de chez Himalaya Herbals que j’utilise lorsque je fais des smocky eyes.

Boîte à maquillage maison et taille-crayon
J’ai utilisé une boîte de chocolats crus pour rassembler tous les fards à joue et ombres à paupières qui traînaient, soit parce que j’avais acheté une recharge, soit parce que le boîtier s’était cassé. Cela prenait trop de place et je préfère ce format, plus compact, et plus hygiénique. J’en parlerai très bientôt !

Autres

Produit à lentilles
Cela fait plusieurs mois que je n’ai pas mis de lentilles. J’en ressens beaucoup moins le besoin qu’avant. Je crois qu’on peut dire que j’ai enfin accepté d’être une bigleuse. Il me reste du produit à lentilles et je ne suis pas sûre de m’en séparer, car les lentilles, c’est tellement plus pratique pendant les vacances à la plage…

Mouchoirs en tissu découpés dans de vieux torchons
C’est un dépannage, en attendant de trouver des mouchoirs en tissu, soucieux de l’environnement mais abordables. J’aime beaucoup le site de Tshu, avec leur étui qui s’inspire des mouchoirs jetables japonais, mais 26$ minimum pour un simple mouchoir, ça reste quand même un luxe.

Poire pour les oreilles
Pour nettoyer ponctuellement les oreilles et extraire les éventuels bouchons. Au quotidien, un mouchoir en tissu suffit à les nettoyer.

Objectifs :
A l’avenir, j’aimerais simplifier ma routine en limitant le nom d’huiles végétales, trouver une alternative zéro déchet à l’aloe vera, me débarrasser de maquillage que je n’utilise plus, en particulier du fond de teint, et trouver de beaux mouchoirs en tissu.

 

Et vous ? Quels produits naturels, voire zéro déchet, utilisez-vous ? Avez-vous réussi à en trouver qui conviennent à votre peau ?

Écrire un commentaire