Aller le contenu

Category: Santé

Époques, ménorragie, menstrues, règles, miam

regles

Eh oui… on revient au sujet si glamour des règles !

Mais je pense que maintenant, plus que jamais, avec tous ces scandales sur les serviettes et tampons qui éclatent, nous devons contribuer à apporter notre petite pierre à l’édifice, offrir un maximum de témoignages pour que les femmes découvrent le plus d’alternatives possible et puissent choisir en toute conscience.

Grosse fan de la cup, j’ai changé de mode de contraception et je suis passée au stérilet. J’ai donc demandé à mon gynécologue si je pouvais combiner stérilet et cup et, même s’il n’avait pas vraiment l’air d’être hyper calé sur la question, il m’a dit qu’en règle générale, il valait mieux éviter d’utiliser ce genre de choses avec un stérilet*. En tout cas le premier mois, c’était hors de question.

La mort dans l’âme – parce qu’il faut se le dire, la cup, c’est quand même révolutionnaire -, j’ai dû me résoudre à fureter du côté des serviettes hygiéniques réutilisables. Avant de trouver une marque qui me convienne, j’en ai testé plusieurs. Petit récap’ tout en finesse. Enfin, j’ai essayé.

fleurdesang

La fleur de sang

Je n’ai vraiment pas envie de faire de la mauvaise pub pour une marque qui propose des alternatives écologiques mais je suis assez déçue par l’efficacité des produits : le bouton pression ne sert pas assez et la serviette ne tient pas en place… elle ne sert donc à rien. J’ai contacté plusieurs fois le service client et je n’ai toujours aucune réponse de leur part. C’est plus le manque visible d’intérêt aux retours utilisatrices qui me déçoit. Les serviettes réutilisables ont un prix, et il n’est pas donné (comptez plus de 8€ pour une serviette).

Les + : le coton bio, les tissus unis, l’emballage recyclable

Les – : le manque d’efficacité, les frais de port, le service client

Où : sur leur site internet

plim

Plim

Disponibles en Biocoop et Biogolfe, à partir de 12€ pour les plus petits formats, l’efficacité n’est pas vraiment au rendez-vous non plus. La serviette tient bien mais elle est hyper fine, a une capacité d’absorption assez faible et il faudrait la changer assez souvent. De plus, la sensation n’est pas hyper agréable, la partie interne est recouverte d’un enduit un peu rêche et la partie externe est constituée de polyester… Plutôt en complément d’une autre protection, comme la cup !

Les + : la présence en magasin, l’emballage en carton, le choix des motifs et des tailles

Les – : le prix, l’efficacité, la composition, les motifs un peu trop psychédéliques

Où : Le retour à la terre, 114 avenue Philippe-Auguste, XIe arrondissement de Paris

anae

Anaé

Les serviettes tiennent très bien en place, la sensation est très agréable (100% coton), dommage que le choix des motifs soit nul et un peu trop girly. L’emballage est en plastique biodégradable, qui vaut ce qu’il vaut… Niveau prix, c’est également le plus intéressant :12,25€ pour le lot de deux serviettes. Pour le moment, je suis satisfaite et soulagée d’avoir trouvé une marque qui me convienne.

Edit du 31 mars 2016 : bizarrement, cette fois-ci, les serviettes n’ont pas tenu en place… du coup, je suis embêtée ! J’envisage de plus en plus de retourner à la cup.

Les + : la composition, l’efficacité, la douceur, le prix, la présence en magasin

Les – : le plastique biodégradable vraiment pas nécessaire, les motifs

Où : Biocoop, 5 rue Hispano Suiza, Bois-Colombes

*Quelques résultats de recherches cup VS stérilet pour vous faire une idée :

madmoizelle

Végéweb

Et vous ? Quelle protection utilisez-vous ? Est-ce que vous combinez coupe menstruelle et stérilet ? La cohabitation se passe bien ? Je meurs d’envie d’avoir des témoignages !

6 commentaires

Soins visage et maquillage zéro déchet et minimaliste, update 1


Voir ma routine visage d’avril 2015.

Peau

Je continue la routine sans savon précédemment fixée, avec un nettoyage à l’huile (j’alterne entre argan et nigelle pour les finir…). Mon addiction pour les huiles est le gros point noir de ma salle de bains. Je n’utilise pas du tout l’huile de ricin. Bref, tous ces flocons prennent une place folle dans mes affaires. Je vous laisse juger par vous-mêmes… :

Hygiène buccale

Le seul changement, c’est l’adoption de la brosse à dents Zero Waste Shop. La brosse à dents Brush with bamboo ne m’ayant pas réussi, je suis très satisfaite de celle-ci. J’ai même écrit un comparatif ici.

Maquillage

J’ai réussi à me débarrasser de quelques produits pour que mon maquillage prenne moins de place. J’ai donné le fond de teint Couleur Caramel ainsi que la palette que j’avais fabriquée. Je me suis rendue compte que je n’utilisais qu’une seule couleur, je l’ai donc récupérée et fondue dans une vieille boîte de baume pour les mains. Le kajal a subi le même sort, je l’ai transvasé dans ce qu’Oh My Cream ! utilise pour les échantillons (récup’ !). Ce conditionnement est beaucoup plus pratique pour l’application au pinceau.

Différences minimes entre avril (à gauche) et octobre (à droite)

Objectifs :
J’ai rempli la plupart des objectifs que je m’étais fixés, à savoir : me débarrasser de maquillage que je n’utilise plus, et trouver des mouchoirs en tissu.
J’ai également terminé mon tube d’Aloe Vera et j’étudie comment pouvoir le remplacer.
Il me reste à limiter le nombre d’huiles végétales que j’utilise. J’écoule mon stock !

Et vous ? Quels produits naturels, voire zéro déchet, utilisez-vous ? Avez-vous réussi à en trouver qui conviennent à votre peau ?

Retour à la salle de bains

7 commentaires