Aller le contenu

Category: sortir

Barcelone en mode zéro déchet, vegan et minimaliste

C’est vrai que ça fait quelques temps que je suis rentrée et, avec un peu de retard, voici quelques infos sur mon séjour à Barcelone.

catalunya

Mention spéciale au Musée National d’Art Catalan qui a trouvé une manière ludique de recycler les tickets d’entrée. :)

1. Est-ce que j’avais bien fait ma valise ?

Eh bien… non ! Figurez-vous que j’ai pris des choses en trop. Je ne me suis pasdu tout servie de ma tenue de sport et j’aurais pu m’abstenir de prendre du rouge àlèvre. Sinon, je n’ai manqué de rien, donc je suis plutôt contente ! Autre point négatif : j’ai embarqué le shampooing solide Lamazuna mais ça ne m’a pas du tout réussi et mes cheveux graissent plus vite, bref j’ai voulu choisir la solution de facilité mais c’était une mauvaise idée…

2. Est-ce que Barcelone est compatible avec le zéro déchet ?

J’avais beau chercher sur le net, je n’ai pas trouvé d’infos sur la gestion des déchets. Sur place, je me suis rendu compte qu’il y a 5 poubelles différentes : verre, papier et carton, plastique et métal,déchets ménagers résiduels et… déchets organiques !! Ces derniers sont soit utilisés pour produire de l’énergie soit compostés. Mais ça c’est officiel. Parce qu’en fait, les consignes de tri sont assez mal respectées et ça part un peu dans tous les sens.

compost

Les serveurs sont hyper à l’écoute et respectent totalement le “Si pajita, por favor” (“Sans paille, s’il vous plaît”, NDLR). D’ailleurs la seule fois où j’ai demandé et qu’on m’a apporté un jus avec une paille, la serveuse était… Française ! ;)

Enfin, je ne sais pas à quel point notre hôte avait raison, mais elle nous a déconseillé de boire de l’eau du robinet… et j’avoue que je n’avais pas du tout songé à me renseigner là-dessus. Apparemment, l’eau n’est vraiment pas de bonne qualité. On a préféré la jouer safe et on a pris des bouteilles (de 5 et 8L…). Mais on a vu aussi pas mal de Barcelonais boire l’eau des fontaines, donc je ne sais pas du tout.

J’ai repéré une chouette sélection de produits en vrac – à l’ancienne ! – mais c’était fermé quand on est passées devant. J’ai aussi pu remplir un sac de fruits secs au marché.

bulk

Image qui ne sert à rien car les étiquettes sont à l’envers…

Jaime J. Renobell

Paseig Picasso 34

marche

Mercat de la Boqueria

3. Est-ce que Barcelone est bien la ville aussi vege-friendly qu’on le dit ?

Ouiiii ! Un grand oui ! Cela faisait longtemps que je n’avais aussi bien mangé pour aussi peu cher.

Mes trois adresses chouchou du voyage :

- Teresa CarlesCarrer de Jovellanos, 2 : La salade Teresa goes to Tokyo est délicieuse et il faut goûter le gâteau au chocolat vegan et sans gluten. Une bombe !

teresagateau

- Veggie Garden, Gran Via de les Corts Catalanes, 602 : carte hyper dense, des plats crus délicieux et pas chers, de bons jus frais. Bon, par contre, pour l’amabilité c’est un peu la lotterie. Mais c’est sympa d’être joueur, non ? ;)

salada

- Bar CelonetaCarrer de Sevilla, 70 : un endroit adorable, une cuisine hyper parfumée, des burgers délicieux, des sangria (sans alcool) absolument divines, et des desserts crus à tomber par terre.

sangriaspaghetti

La seule fois où on a oublié de demander sans paille…

Et un petit dernier pour la route – je sais, j’avais dit trois mais j’ai presque pas menti puisqu’il s’agit bien des mêmes patrons que Teresa Carles : Flax&Kale propose à peu près la même chose que sa soeur, mais il est également possible de manger de délicieux smoothies frais et des bols de yaourt vegan. Et ça, ça vaut le coup.

Flax&Kale

Carrer dels Tallers, 74B

menu

Et puis un restau qui fait d’aussi jolis menus, ça ne s’ignore pas…

Et vous, vous avez des adresses et des astuces à Barcelone ? 

Écrire un commentaire